mercredi 16 novembre 2016

Les Bannis et les Proscrits, tome 1 : Le Feu de la Sor'cière. - James Clemens.



« Par une nuit fatale, dans le merveilleux pays d'Alasea frappé par une malédiction, trois mages firent un ultime acte de résistance, sacrifiant tout dans l'espoir de préserver le bien...

Cinq cents ans plus tard, au jour anniversaire de cette nuit sinistre, une petite fille hérite d'un pouvoir perdu depuis longtemps. Mais avant qu'elle puisse comprendre son terrible don, le Seigneur Noir lance ses monstres ailés pour la capturer et lui rapporter la magie embryonnaire qu'elle détient. 

Fuyant les hordes des ténèbres. Elena est précipitée vers une issue terrible... et vers la compagnie d'alliés inattendus. Formant avec eux une bande de parias et de hors-la-loi, elle va tenter de combattre les forces implacables du mal et de secourir un empire autrefois glorieux... »



536pages. - Prix poche ; 8,20e (amazon



Un nouveau monde, des prophéties, un Seigneur Noir...


Comme nous le montre le résumé, ce n'est pas LA grande surprise... Mais tout de même... Le monde d'Alasea est truffée de petites, et grosses, bêbêtes sympathiques ! D'une magie inconnue, de peuples inconnus... Mais ce qui m'a vraiment tapé dans l'oeil ; c'est le format, la manière dont nous est contée l'histoire ! Une assignation de responsabilité se trouve au tout début du tome, et un autre mot de "l'auteur" se trouve à la fin... Bref, en soi, ce n'est pas the revolution dans le genre, mais franchement, ça m'a fait sourire, ça m'a énormément plu, parce que dès la première page nous plongeons tête baissée dans le monde de la Sor'cière

Et en parlant de la Sor'cière... 


Ce premier tome ne m'a pas véritablement convaincue au niveau d'Elena, même si elle est le centre même de l'histoire elle est assez passive, excepté lors de 3-4 passages où les personnages secondaires, ses allié-es, vont avoir besoin de sa puissance pour s'en sortir... Mais dans un sens, ce n'est pas plus mal, surtout quand on voit la fin que nous sert l'auteur... ! Elena risque d'être beaucoup plus présente et active dans le second volume. 

Ce premier tome nous permets donc deux choses : l'une, de comprendre le monde d'Alasea, de comprendre pourquoi les choses ont pris une telle tournure & la seconde ; c'est d'avoir pu faire connaissance avec les personnages qui vont suivre Elena durant tout son périple. Et j'ai adoré ces personnages. Ils sont de l'ordre de 5, mais 3 marqueront puissamment l'histoire... !

En bref ! 


Je compte bien poursuivre l'aventure ! 
La magie a clairement bien fait son boulot entre mes mains, et me voilà déjà dans les grottes des Montagnards, me ressourçant pour les rudes combats à venir face au Skal'tum

Le Seigneur Noir n'a qu'à bien se tenir...

Quelques tâches d'encre :

Prendre la plume....